Inde : Holi, le guide pratique pour la fête des couleurs

« Happy Holi! Happy Holi! ». Ça, c’est ce que vous entendrez toute la journée, si comme moi, vous avez la chance de vivre la fête des couleurs, en Inde. Une expérience incroyable, que l’on vit une fois dans une vie (ou alors cela veut dire que l’on habite en Inde!).

J’ai eu la chance de participer au Holi Festival le 21 mars, pendant mes deux semaines en Inde. Durant toute une journée, on vous couvre de couleurs diverses: du rouge, du bleu, du jaune, du vert, du violet… Chaque couleur a une signification (amour et joie pour le rouge, vitalité pour le bleu, l’harmonie pour le vert…). En résumé, Holi est un véritable festival de couleurs!

Chaque année, cette fête célèbre la fin de l’hiver et l’arrivée du printemps, le jour de la pleine lune du mois de phālguna (en février-mars). En 2019, c’était le 21 mars. Mais Holi a également une signification religieuse, puisque le Dieu Krishna est au centre de ces célébrations. La veille, des feux de joie sont allumés dans tout le pays afin de rappeler la destruction de la déesse Holika.

Comment ça se passe Holi en Inde ?

Lors d’Holi, le festival des couleurs, c’est toute une organisation qui se met en place dans les villes et les villages d’Inde. Du nord au sud, on attend cette fête avec impatience. Un événement, pendant lequel toute la population se mélange, sans distinction de classes, plutôt en matinée-début d’après-midi.

Des pigments de couleurs sont vendus les jours précédents et le jour d’Holi. Pour ma part, j’ai acheté deux petits sachets pour environ 20 Roupies l’unité. Cela suffit, sauf si l’on passe son temps à jeter la poudre, évidemment! Vous pouvez aussi acheter des sortes de pistolets à eau: vous mélangez de l’eau et le pigment et vous pouvez ainsi asperger tout le monde!

Ensuite, cela dépend un peu de la ville où vous vous trouvez, l’ambiance peut être différente et plus ou moins animée. Mais sachez que si vous mettez le nez dehors, vous ne resterez pas immaculé! Dans un bon esprit, les gens s’approchent de vous pour vous déposer de la poudre colorée sur le visage, sur le corps et dans les cheveux. Le tout sous fond de « happy Holi! ».

En général, ils ne vous jettent pas la poudre à la figure… Mais cela peut arriver bien entendu, tout dépend des personnes que l’on rencontre. D’autres, peuvent vous asperger d’eau (colorée ou non). Après, pendant cette journée fériée, les gens se promènent dans les rues. Certains dansent et les plus jeunes font la fête.

Où fêter Holi en Inde ?

Vous pouvez fêter Holi un peu de partout en Inde. Mais sachez que certaines villes sont plus réputées que d’autres. Je pense en particulier à Mathura et Vrindavan, dans l’Uttar Pradesh. Deux cités connues pour être assez traditionnelles pour Holi, avec peu de touristes.

Des touristes, il y en avait justement un peu plus à Pushkar, la ville du Rajasthan où j’ai fêté Holi. C’était lors de mon séjour au Rajasthan en mars 2019. Cette ville est réputée pour être plus « facile » pour les touristes, plus nombreux. Là-bas, c’est une ambiance différente, plus festive, avec de nombreux jeunes indiens qui viennent faire la fête sous fond de musique trance. Ils viennent un peu aussi pour voir des touristes, mais je vous en parle plus bas…

Sinon, il est bien sûr possible de fêter Holi dans d’autres villes, comme Jaipur, Udaipur… Renseignez-vous auprès de votre hôtel ou de votre agence de voyage comme je l’ai fait avec Carnet de voyages India, afin de savoir dans quels lieux vous pouvez aller afin de profiter pleinement de toutes ces couleurs (et quels lieux éviter aussi).

Bien préparer Holi

Et oui, Holi, ça se prépare. Que ce soit pour sa sécurité, son matériel… Si vous devez participer à cet événement incroyable en Inde, alors voici quelques conseils. Déjà, prévoyez des vêtements et sous-vêtements que vous êtes prêts à jeter, car la poudre traverse. Ou alors, sachez qu’ils ne seront plus dans le même état… 🙂

Pour votre peau et votre cheveux, je vous conseille de vous enduire d’huile de coco (ou d’amande). Vous pouvez en trouver facilement sur place. Vraiment, mettez-en de PARTOUT! Vous serez bien contents de l’avoir fait lors de la douche. J’avais oublié une zone et je suis resté violette pendant trois jours à cet endroit-là…

Ensuite, si vous voulez prendre des photos, protéger votre matériel. Personnellement, j’avais laissé mon portefeuille et mon téléphone portable à l’hôtel, et j’avais pris avec moi ma GoPro et mon appareil photo protégé par une housse de protection étanche.

Pendant la journée, c’est un grand bazar. Inutile de vous dire de faire attention à ce que l’on vous propose. Je pense notamment au Bhang, une boisson à base de cannabis et qui peut être plus ou moins fortement dosée…

Holi pour les filles

Vous êtes nombreuses à m’avoir posées la question. Est-ce safe pour une fille? Là encore, tout dépend de son comportement, des lieux où l’on va… J’étais accompagné de mon copain et tout s’est bien passé. J’ai évité les lieux où les hommes étaient trop présents, comme sur certaines places de Pushkar. La foule était parfois nombreuse et l’on peut vite se sentir « oppressée ». Évitez donc d’y participer seule, et préférez rester en groupe plutôt.

Les Indiens sont nombreux à venir voir des touristes pour cette occasion… Pendant la journée, attendez-vous à ce que les Indiens vous touchent, en vous mettant la poudre sur le visage ou le haut du corps. Personnellement, je n’ai pas eu à faire à des mains baladeuses, juste de la poudre au visage. D’autres vous demanderont des photos.

Il s’agit donc d’être ferme quand cela est nécessaire, si vous en avez marre d’avoir du monde sur le dos… Globalement, rassurez-vous, cela se déroule sans encombres. Encore une fois, n’hésitez pas à poser des questions sur place à votre hôtel ou à votre agence si vous avez le moindre doute. Il vous expliqueront le pourquoi du comment, ce qui est normal ou non et quoi faire en fonction des circonstances.

Enfin, vous pouvez monter sur un des nombreux roof top, ou l’ambiance est tout aussi bonne, mais un peu plus relax, histoire de reprendre votre souffle 🙂 Holi en Inde, c’est beau, mais c’est intense!

Une pensée sur “Inde : Holi, le guide pratique pour la fête des couleurs”

Laisser un commentaire (Ça fait toujours plaisir!)