Inde : Itinéraire de deux semaines au Rajasthan, avec le Taj Mahal

rajaLe Rajasthan, en Inde, vous fascine? Je vous comprends! Comment ne pas tomber amoureux de ces palais fascinants, construits par les maharajahs il y a quelques centaines d’années? Qui n’aurait pas envie de voir les magnifiques forts, les temples et monuments magnifiques? Qui ne voudrait pas découvrir cette culture indienne si captivante et en même temps totalement opposée à la nôtre?

Alors, même si j’avais quelques interrogations sur l’Inde, comme beaucoup d’entre vous (je réponds à vos questions dans un autre article), je me suis laissée tenter lorsqu’Éléonore, de l’agence Carnet de Voyages, m’a proposée de visiter le Rajasthan, de voir le Taj Mahal et de participer à Holi, la fête des couleurs.

Comment ne pas être tentée? J’ai tout simplement dit oui! Et je vais tâcher de résumer cet itinéraire de deux semaines au Rajasthan et au Taj Mahal en un article. Ce n’est pas évident pourtant, car j’ai vu et vécu des centaines de choses différentes. Mais je vais tenter de vous raconter du mieux possible ce voyage, inoubliable. Et peut-être vous donner envie, qui sait? 😉

itinéraire rajasthan

Rajasthan, Jour 1 : Udaipur, la ville blanche

Un passage obligé si vous visitez le Rajasthan. Commencez en douceur en profitant du coucher du soleil, sur la terrasse de votre hôtel. Pour ma part, c’était le Poonam Haveli.  La vue sur la ville et le lac Pichola est tout simplement canon!

itinéraire rajasthan

Si vous arrivez avant 18h à Udaipur, vous pouvez assister au spectacle de danse folklorique et de marionnettes, le Dharohar Folk Dance (150Roupies/personne et 150R pour l’appareil photo), à quelques minutes à pied.

Assis sur des petits bancs ou en tailleur sur des tapis (je déconseille pour ceux qui ont des problèmes de dos ou articulations), on assiste à des danses et des numéros très particuliers… C’est un peu old school, mais c’est ce qui fait le charme du spectacle.

itinéraire rajasthan

Rajasthan, Jour 2 : Udaipur

On entre vraiment dans le grand bain à Udaipur, la ville des lacs. Le matin, on se plonge dans les petites rues, à l’ambiance toute particulière. Pour débuter, j’ai fait un tour de la ville avec un guide (en anglais), Pushpendra. Très pédagogue, il vous fait parcourir tous les recoins de la ville.

Je vous conseille vraiment de prendre un guide pour le premier jour, histoire d’être accompagnée au début, c’est quand même un grand saut dans la culture Indienne. 🙂 Au programme, notamment, la visite de sites comme le Shree jagdish temple où l’on admire l’architecture tout en observant la ferveur des locaux.

Ensuite, la visite se poursuit avec les inévitables ghats, ces escaliers qui plongent dans le lac (ou la rivière dans d’autres villes). Après, direction les marchés de la vieille ville: vêtements, bijoux, épices et légumes.

itinéraire rajasthan

L’après-midi : Comment ne pas évoquer le City Palace, le palais d’Udaipur, immense… (entrée 30R sans le musée). Magnifique à observer de l’extérieur, même si je trouve qu’il prend toute sa splendeur avec un peu plus de recul. Pour cela, rien de mieux qu’un tour en bateau sur le lac Pichola (450 R). Ainsi, vous aurez différent points de vue sur la ville… Et le City Palace donc.

itinéraire rajasthan

Vous verrez de plus près le Lake Palace, ce magnifique hôtel de luxe blanc au milieu du lac, et dont le prix de la nuit représente à peu près l’équivalent de votre PEL. Pour finir, vous ferez un stop au Jag Mandir, un palais aux jolies jardins, avant de revenir à la case départ. Sachez que cette balade est plus chère (environ 200R de plus) si vous désirez la faire au moment du coucher du soleil.

Où manger à Udaipur :

Le soir, je vous conseille un restaurant à la vue canon! L’Ambrai. Il se trouve de l’autre côté du lac Pichola par rapport au City Palace. Sa grande terrasse offre une vue extraordinaire (je pèse mes mots) sur le lac et le City Palace, illuminé. Bref, tous les ingrédients sont réunis pour passer une soirée magnifique… (prix: 2300R pour 2 avec un cocktail, deux plats, un dessert, un naan, un café et un masala chai).

 

Rajasthan, Jour 3 : Chittorgarh

Après environ 2h30 de route, c’est parti pour la deuxième étape de ce voyage au Rajasthan, à Chittorgarh. Ne vous fiez pas aux premières apparences lorsque vous arrivez dans la cité… La partie intéressante se trouve plus haut, dans la vieille ville, à l’intérieur des remparts.

itinéraire rajasthan

Là-haut, ce n’est que du bonheur. Pour visiter les édifices, il vous en coûtera 600R (à vous de voir si vous avez une voiture pour faire le tour du site, vaste, sinon vous pouvez prendre un tuk tuk). Visitez les principaux sites comme le Ranakhumba’s Palace et promenez vous sur les remparts.

itinéraire rajasthan

Ou encore  allez voir la tour de la victoire (Vijay Stambha), ses magnifiques temples alentours, et les nombreux singes, très amusants à observer lors de leurs jeux ou recherches de poux (veuillez comprendre qu’ils sont vraiment trop choux). Je vous  conseille d’y aller en fin de journée, à l’heure du coucher du soleil. La lumière est alors splendide!

Où dormir et où manger :

Padmini Haveli : une maison d’hôte formidable et ce pour plusieurs raisons. L’endroit est joli déjà. Surtout, les gérants indiens, un couple, sont adorables. Parvati parle français et tous les deux sont  d’excellents guides pour visiter la ville, en plus de ne pas manquer d’humour. Le repas est aussi excellent!

Rajasthan, Jour 4 : Bundi

Située entre Udaipur et Jaipur, Bundi n’est pas la plus connue des villes à voir. Mais Bundi constitue une étape fort agréable dans ce circuit au Rajasthan. Déjà parce qu’il s’agit d’une « petite » cité, au regard de l’Inde (130 000 habitants environ). Surtout, parce que Bundi possède quelques sites remarquables.

itinéraire rajasthan

Vous en prendrez déjà plein les yeux sur la route, en admirant de loin le majestueux palais ocre et la ville, aux nombreuses maisons bleues. Un peu comme à Jodhpur, ville dont je vous parle un peu plus tard. Accompagnée d’un guide, j’ai découvert plusieurs sites. Dont le Raniji-ki-Baori, l’un des fameux puits (« stepwell » en anglais) de Bundi, ville connue pour ses nombreux édifices à escaliers (il y en a eu jusqu’à 65).

Commandée par une reine en 1699, ce puits avait une vraie utilité pour les habitants (sociale, hygiénique et religieuse). Vous passerez par deux émotions: « mouais » avant d’entrer, puis « ah ouais!!! » une fois à l’intérieur. (Environ 100R). Aujourd’hui il est quasiment à sec.

Les marchés et le Garh Palace

Si vous avez un peu plus de temps, n’hésitez pas à vous promener aux marchés (vegetables market…), sans doute plus accessibles que dans les grandes villes.

Après, direction le Garh Palace. Un palais un peu mystique puisqu’il a été abandonné après l’indépendance par le maharajah de Bundi, car trop coûteux. On imagine donc le faste d’antan en se promenant à l’intérieur. On découvre la belle porte d’entrée, armée de piques pour empêcher les éléphants de défoncer la porte.

On s’émerveille face aux nombreuses fresques qui ornent les pièces du palais, que ce soit dans la chambre du maharajah ou dans les salles réservées aux femmes. Et l’on remarque, à travers les fresques ou l’architecture, les différentes influences indhou ou moghole. Et puis, clou du spectacle, plus haut, on profite de la vue sur la ville. Prix: entrée 500R personne. 100R pour les photos.

Et si vous vous posez la question… Oui, le Fort, plus haut, peut se visiter… En théorie. Mais on m’a déconseillé d’y aller à cause des nombreux singes, des macaques, pas très accueillants! Vrai ou pas, je ne saurais vous dire, mais j’ai préféré m’abstenir d’y aller. Et oui ce n’est pas demain que vous verrez Adeline, seule face à la nature… 😉

Où dormir à Bundi:

Je vous conseille Bundi Haveli, idéalement située au cœur de la ville. Vous pourrez ainsi vous rendre à pieds dans les différents sites à visiter. L’hôtel possède des suites très agréables, avec vue sur le palais depuis des petits matelas placés près de la fenêtre!

Rajasthan, Jour 5 : Ranthambore National Park

Faites route depuis Bundi jusqu’au Ranthambore National Park (3h environ). Un parc célèbre pour ses tigres! C’est vraiment le business de cette région. Tout tourne autour de ça ou presque: vous verrez des jeeps, des panneaux et des peluches aux têtes de tigre de partout!

Mais avant d’effectuer un « safari » pour tenter de voir ce gros félin, filez d’abord vers le fort. Le deuxième plus grand du Rajasthan après Chittorgarh. Un peu envahi par la nature, il possède quelques points de vue sympathiques sur le parc et des édifices qui valent le détour.

Où dormir près de Ranthambore :

Khem Villas, un eco lodge superbe au milieu de la nature. Chambres très coquettes et villas superbes en fonction des budgets. Repas délicieux avec notamment des légumes cueillis sur place. Le personnel est au petit soin… Je recommande!

Jour 6 : Ranthambore National Park

C’est le grand jour pour voir les tigres! Vous n’imaginez même pas dans quel état d’excitation j’étais ce matin-là. Et même s’il a fallu mettre mon réveil très tôt pour un départ à l’aube, c’est dire!

itinéraire rajasthan

Sachez que les touristes prévoient souvent plusieurs safaris (matin et/ou fin d’aprem) pour voir les tigres. En effet, on dit qu’il y a environ 1 chance sur 3/4 d’en voir. Pour ma part, j’ai été très très chanceuse… Car je n’ai fait qu’une sortie et j’ai pu voir un tigre!! C’était vraiment un pur bonheur. Cet animal est tellement majestueux… C’est tellement beau de l’observer ainsi dans son espace naturel…

itinéraire rajasthan

Que voir en plus des tigres ?

Comment ça se passe lors d’un safari? Vous êtes conduit par un chauffeur, accompagné d’un guide. Ils cherchent les empreintes, ou alors écoutent les sons des animaux pour partir à la recherche de ce gros félin.

Si vous n’avez pas le bonheur de voir un tigre, sachez que le parc vaut tout de même le détour entre sa flore et sa faune variée. J’ai vu par exemple, des crocodiles, des sambhars (des sortes de cerfs) et des chitals (des sortes de biches) par dizaines, des nilgauts ou chinkaras, des singes et des oiseaux superbes! Des ours, des léopards ou des hyènes occupent également le lieu, mais sont quasi invisibles car ils ne sortent que la nuit.

Bref n’hésitez pas à y aller si vous le pouvez. Le Ranthambore National Park est fermé en été (juillet à septembre), lors des fortes chaleurs. Bon à savoir: vous avez le choix entre une Jeep de 6 personnes (gypsy) et un genre de bus de 20 personnes (canter). N’hésitez pas à opter comme moi pour la gypsy, plus discrète et maniable pour dénicher les tigres! Un safari dure environ 3h/3h30.

Une fois le safari terminé, savourez un bon petit déjeuner à votre hôtel, avant de prendre la route en direction de Jaipur. Une fois arrivé dans la ville rose, relaxez vous en cette fin de journée. Comme moi autour d’une petite piscine par exemple, il n’est pas question de souffrir en voyage hein!

Rajasthan, Jour 7 : Jaipur, la ville rose

Gardez le rythme, et laissez votre réveil à la même heure. Ce matin c’est tour en vélo dans Jaipur! Oui oui c’est possible malgré cet énorme bor… Ce trafic très important entre les voitures, motos, scooters, tuk-tuks, vaches errantes, les nombreux piétons et les dromadaires qui tractent des charrettes! Mais ne vous inquiétez pas, tout va bien se passer. C’est l’agence Cyclin Jaipur qui organise ce tour à vélo, depuis maintenant quelques années. Et tout se déroule bien 🙂 Promis, la preuve en est, je suis revenue vivante, et deux fois en plus!

La visite à vélo débute à l’aube afin d’éviter la forte circulation et la chaleur. Le tour se termine ainsi vers 10h, l’heure à laquelle les Indiens vont au boulot (les chanceux!). Cette expérience permet de vraiment se plonger dans les coulisses de la ville, bien accompagné par deux guides de l’agence Cyclin Jaipur. Ils sont aussi à vélo: un devant et un à l’arrière. Ils se chargent de vous escorter et vous donnent tout un tas d’infos sur la ville et ses monuments.

Le palais des vents et les marchés

Premier arrêt, le palais des Vents (Hawa Mahal), le monument le plus célèbre de Jaipur aux 900 fenêtres! Le palais des vents n’est en réalité qu’une façade, où l’air pouvait facilement circuler (d’où son nom). Après les deux premiers étages, les femmes du harem royal pouvaient ainsi observer la rue sans être vues.

Ensuite, reprenez votre vélo pour filer vers les anciens marchés, très animés. Vous pourrez y savourer un masala chai, tout en vous frayant un chemin entre les étals de légumes et de fleurs. Le tour à vélo propose ensuite plusieurs expériences, qui permettent de voir la ville sous différents aspects. D’abord, observer le City Palace et les jardins où les habitants méditent, se promènent ou s’amusent au badminton. Puis, savourez un très sympathique petit déjeuner chez l’habitant, après un passage dans les ruelles étroites du centre. Bref, un réel aperçu de la ville, de son rythme, son fonctionnement, et surtout, une expérience à part entière.

J’ai particulièrement aimé le fait de me retrouver dans des endroits vraiment typiques, ou je n’aurais jamais osé m’aventurer seule! Et les guides en plus d’être adorables (et sacrément mignons selon mes abonnées sur Instagram) parlent quelques mots de Français. Je précise que vous n’avez pas besoin d’être sportif pour ce tour.

L’après-midi : Le temple des singes

Pour cette après-midi, faites quelques kilomètres en voiture et jetez un oeil au temple des singes. Inutile de vous expliquer son nom, il suffit d’être sur place pour comprendre. Là-bas, les locaux vont au temple, les touristes admirent l’architecture et les petits singes sont en quête de nourriture quand ils ne se chamaillent pas! Il n’est pas rare de voir des macaques monter sur les épaules des visiteurs pour être nourris. Les locaux leur donnent aussi des bananes ou des cacahuètes afin de s’attirer un bon karma. J’y suis donc allée de mon offrande en cacahuètes… Offrande qu’ils ont refusé pour privilégier le bling bling doré de ma jupe, qu’ils ont tiré plusieurs fois!

Où dormir à Jaipur :

Narain Niwas Palace : Un hôtel aux allures de palais, avec de très beaux jardins et une piscine. Quoi demander de mieux? De plus, les chambres sont spacieuses. Cerise sur le gâteau, il existe plusieurs cafés et restaurants très sympas à côté pour boire un cocktail ou se restaurer (nourriture indienne et occidentale).

Où manger à Jaipur :

Shikaar Bagh, à côté de l’hôtel. Ils servent des spécialités indiennes mais aussi des pizzas ou pâtes, des salades à la fêta, pour les nostalgiques de la cuisine européenne. Terrasse à l’étage sympathique.

Le Paladio Café, à côté de l’hôtel aussi, sert de bons cocktails, des plats savoureux, le tout dans un décor vraiment très joli.

 

Rajasthan, Jour 8 : Jaipur et Amber

Le matin à Jaipur

Le tour en vélo de la veille vous a plu? Alors c’est reparti pour un tour avec la même agence, Cyclin Jaipur! Direction cette fois le fort de Nahargarh, à Jaipur. La montée est raide: 650 m de dénivelé. Mais le jeu en vaut la chandelle avec une superbe vue sur la ville à l’aube (car oui vous partez tôt encore pour éviter le trafic). Pour cette balade, il faut donc être plutôt sportif, et à l’aise sur un vélo pour le retour en ville.

Après la descente, vous passerez devant le joli Water Palace, avant d’admirer Gaitor, les magnifiques mausolées des Maharajahs de Jaipur. Reprenez des forces avec un petit déjeuner en compagnie de vos guides, et partez en direction d’Amber.

L’après-midi à Amber

À Amber, je vous conseille de poser vos valises au Mosaics Guesthouse, tenu par Hervé, un artiste français. Un lieu très charmant, joliment décoré et où l’on mange divinement bien! Et vous savez à quel point ça compte pour moi. 😉
Le midi, essayez donc d’arriver pas trop tard afin d’y déjeuner et de visiter Amber ensuite.

Amber, c’est un peu le calme après la tempête. Après le tumulte de Jaipur, profitez de la douceur de cette cité, distante d’une vingtaine de kilomètres. C’est l’ancienne capitale des maharajahs. Et c’est l’un de mes coups de cœur! Une ville où je me suis vraiment sentie bien… En plus, sur place, vous pourrez découvrir la ville par l’intermédiaire d’un guide vraiment top, qui parle français et connaît la cité comme sa poche puisqu’il y a vécu toute sa vie! Il m’a même invité chez lui, dans sa famille, pour boire un thé!

Bref, vous découvriez une foule de monuments et de merveilles. À commencer par le palais, qui regorge de curiosités. Vous pourrez observer le château et les remparts, et aller voir le célèbre puits, très esthétique avec ses escaliers multiples. Attention toutefois pour ceux qui voudraient y aller, la police commence à limiter voire interdire aux touristes de descendre par sécurité.

 

N’hésitez pas aussi à visiter le sympathique musée sur le textile, fabriquée sur place. Et pour finir cette journée en beauté, grimpez sur les remparts au moment du coucher du soleil. Et profitez de cet instant… Il paraitrait même qu’au loin, au beau milieu de la nature, on peut parfois voir des léopards la nuit…

 

Où manger à Amber :

Si vous êtes venus en amoureux (ou entre amis pourquoi pas), je vous conseille le 1135. Le restaurant se situe tout simplement… dans le fort! Revenez au temps des maharajas le temps d’un repas. À noter qu’il est un peu plus cher que les restaurants classiques (comptez 1500R pour un plateau version avec plusieurs petites portions que vous pouvez partager à deux).

Rajasthan, Jour 9 : Holi Festival à Pushkar

C’est le grand jour! Ce matin, filez à Pushkar (à 3h de route) pour Holi. C’est la fête des couleurs qui a lieu une fois par an au moment de l’arrivée du printemps (le 21 mars en 2019, mais la date change tous les ans). Une fête religieuse à la base.

Lors d’Holi, vous passerez par diverses émotions entre l’appréhension, la joie, et le lâcher prise. Pendant une journée, les Indiens s’amusent à se mettre des poudres de couleurs sur le visage et le corps en se disant « happy Holi! »
Suivant la ville où vous vous trouvez, l’ambiance sera un peu différente, plus ou moins calme.

Sachez que fêter Holi à Pushkar ne laisse pas indifférent. Beaucoup de jeunes Indiens et étrangers viennent dans cette ville pour faire la fête au son de la techno. Ça danse, ça sourit, et ça se met plein de couleurs partout bien sûr! En revanche, il y a peu de femmes indiennes dans les rues, donc, personnellement, je déconseillerai à des filles seules d’y aller, et de plutôt se rendre dans une ville plus tranquille pour profiter au mieux de cette fête.

Surtout, on profite de cette fête pour faire plein de photos, et voir son visage évoluer, avec des dominantes rouge, bleu, jaune ou verte! Si vous voulez en savoir plus sur mon expérience, je vous explique tout dans un article dédié.

Où dormir à Pushkar ?

Dià Homestay : Un hébergement charmant, doté de chambres joliment décorées avec des balcons très agréables. Au calme, l’hôtel se situe tout de même tout près des rues principales.

Rajasthan, Jour 10 : Jodhpur, la ville bleue

Après un petit tour à Pushkar le matin, en direction du lac sacré par exemple (méfiez vous des gens qui vous proposent des prières contre de l’argent), c’est parti pour 4h30 de route en direction de Jodhpur.

Sur la route, ne manquez pas d’observer le paysage. Il est souvent désertique, certes, mais vous pouvez apercevoir en passant la vie quotidienne des Rajasthani dans les petites villes ou les campagnes. Cela permet d’en apprendre beaucoup sur le fonctionnement de la vie locale. Parfois, vous pourrez même voir des animaux pendant le trajet. D’innombrables vaches, au bord et sur la route. Des buffles, des dromadaires, des oiseaux colorés ou même des antilopes. Cela aide bien à casser la monotonie de certains trajets!

En arrivant à Jodhpur, détendez vos petites papattes engourdies en vous promenant dans le jardin Mandore. Dans ce parc, de magnifiques cénotaphes ont été érigés en l’honneur des anciens maharajahs de Jodhpur. En revanche, le reste du jardin était un peu en friche avec des bassins sans eau et quelques déchets. Dommage… Ensuite, place à la session relaxation à la piscine de l’hôtel pour finir cette journée!

Où dormir à Jodhpur :

Je vous conseille l’hôtel Devi Bawhan. Un établissement situé un peu à l’écart du tumulte de la ville. Idéal pour vraiment couper, et se reposer avec de jolis jardins et une piscine.

Rajasthan, Jour 11 : Jodhpur

Allez ce matin, je vous surprends! Qui penserait faire de la tyrolienne pendant son voyage en Inde? Et bien sachez que c’est possible à Jodhpur, et pas n’importe où… Dans l’enceinte du fort! Oui oui! Je vous conseille cette petite aventure, avec quelques sensations au rendez-vous et surtout de magnifiques points de vue sur le fort et la ville bleue. Comptez environ 2000R/adulte et 1700R/enfant. Les enfants doivent mesurer au moins 1m40 et être accompagnés d’un adulte. Vous pourrez même voir le lieu d’où sort Batman (The Dark Night), après s’être extirpé du puits!

Visite du fort et maisons bleues

Après cette expérience originale, retour au classique avec la visite du fort Merangarh. Celui-ci est majestueux. Il est aisé de comprendre son histoire grâce aux audio guides en français. Vous apprendrez par exemple que le fort est resté imprenable depuis sa construction, et tout un tas d’anecdotes plus ou moins amusantes sur la vie du fort et des maharajahs de Jodhpur. Une fois la visite terminée, n’hésitez pas à chercher des petits points de vue, un peu hors des sentiers battus…

Après, il est temps de déjeuner. Je vous conseille de manger en ville, au restaurant Indique par exemple qui possède une belle vue sur le fort (magnifique le soir lorsque c’est illuminé). Puis, perdez-vous dans le dédale de ruelles de la ville bleue, qui porte bien son nom comme vous pouvez le voir.

Habitués aux touristes, les habitants sont très amicaux et cherchent souvent le contact, de façon positive. Plusieurs fois, des enfants m’ont demandé mon prénom et de quel pays je venais. Pour une petite pause, je vous suggère le Jhankar Choti Haveli. Son rooftop est génial! Et l’intérieur pas mal non plus pour un petit verre ou même un repas le midi ou le soir.

Rajasthan, Jour 12 : Jodhpur, Delhi, Agra

Le tour du Rajasthan est terminé, ça y est. Désormais, il est temps de filer vers Agra et son mythique Taj Mahal. Pour ma part, j’ai pris un vol en direction de Delhi, puis la route vers Agra (4h de trajet environ mais cela dépend du trafic à Delhi).

En fonction de l’heure du vol, profitez une dernière fois de Jodhpur le matin. Sinon, n’hésitez pas à vous relaxer dans la piscine de votre hôtel à Jodhpur ou Agra.

En effet, l’établissement que j’ai choisi à Agra possède aussi une vaste piscine, en plus de posséder de beaux extérieurs et de belles suites à l’étage (j’étais au 2eme). Pour le restaurant en revanche, je vous conseille de manger à l’extérieur si vous le pouvez, ou alors de choisir un plat indien assez basique. En clair, évitez les plats « occidentaux » type pizzas ou lasagne!!

Où dormir à Agra :

Pas facile de faire son choix parmi la foule d’hôtels présents à Agra. Comme je vous le disais, j’ai choisi The Grand Imperial. La qualité est au rendez-vous et l’hôtel ne se situe qu’à une dizaine de minutes en voiture du Taj Mahal.

Inde, Jour 13 : Taj Mahal, Agra

C’est le grand jour! (acte 2). Aujourd’hui, on part découvrir l’une des sept merveilles du monde: le Taj Mahal. Et aux grandes merveilles les grands moyens. On met donc le réveil à 5h00, pour se présenter devant l’entrée avant l’ouverture. Ainsi, vous optimisez vos chances d’avoir le moins de monde possible sur vos photos (et pour vos yeux aussi tout simplement), sur un site qui accueille entre 7 et 8 millions de personnes par an!

Le Taj Mahal ouvre 30 minutes avant le lever du soleil et ferme ses portes 30 minutes avant le coucher du soleil. Il est fermé le vendredi, afin de permettre aux fidèles de se rendre à la mosquée. Pour gagner un maximum de temps, je vous conseille de réserver vos billets en ligne (entrée 1100R sans le mausolée).

Une fois à l’intérieur, ce n’est que du bonheur. Le Taj Mahal mérite vraiment son titre de merveille du monde. De loin, de près, sous divers angles… Ce mausolée, construit en marbre blanc par l’empereur moghol Shah Jahan en l’honneur de sa défunte femme, est un pur bijou. Personnellement, une fois les photos terminées, je suis restée plusieurs minutes, juste assise sur un banc, afin de le contempler…

Le Taj Mahal vu de loin

Après la visite matinale, et un repos bien mérité à votre hôtel, partez l’après-midi pour un tour à vélo dans la campagne environnante. Moses, le guide, vous fera découvrir la vie autour du célèbre monument, sans oublier bien quelques points de vue uniques!

Inde, Jour 14 : Delhi

Le voyage se termine. Avant de prendre votre avion à Delhi, profitez des quelques heures qu’il vous reste pour découvrir la capitale de l’Inde. En compagnie de Ravi, un sympathique guide, découvrez par exemple le fort rouge de Delhi. Et laissez-vous portez dans le bazar d’Old Delhi, où se trouve l’un des plus grands marchés aux épices d’Asie. Éternuement assuré sur place!

Enfin, apprenez-en plus sur la religion Sikh (on remarque notamment les fidèles avec les turbans) en visitant un temple. Les photos étant interdites à l’intérieur, je vous laisse donc la possibilité de découvrir par vous-même si cela vous tente.

Et voilà, cet itinéraire de deux semaines au Rajasthan et au Taj Mahal se termine 🙂

Comment organiser votre voyage ?

Vous êtes tenté? Alors sachez que j’ai pu visiter l’Inde par l’intermédiaire de l’agence Carnet de Voyages India. Je la recommande chaudement et sincèrement. Cette petite agence de voyage, tenue par une Française, Éléonore, est proche de ses clients. Ce qui permet ainsi de proposer des circuits « type » mais aussi des voyages sur-mesure, en fonction de vos envies et de votre budget.

Mon itinéraire est un peu particulier, puisqu’il a été construit en fonction d’Holi, à Pushkar. À vous de choisir les villes ou les sites qui vous tentent le plus! Vous hésitez? Sachez que l’agence d’Éléonore est basée en Inde. Elle est donc de très bon conseil, que ce soit sur le choix des visites, les hôtels, ou les restaurants. On peut d’ailleurs la voir dans l’émission Échappées Belles consacrée à l’Inde des Maharadjas. Une émission au cours de laquelle elle fournit de précieux conseils à Raphaël de Casablanca.

De plus, les guides de l’agence, dont certains sont francophones, permettent une plus value non négligeable lors de la visite de certains sites (Chittorgah, Amber,…). Pour les trajets, un chauffeur anglophone vous transportera de ville en ville dans une voiture confortable.

Concernant les plus débrouillards, à qui un voyage de deux semaines en Inde ne fais pas peur, libre à vous d’organiser vous-même votre voyage, que ce soit pour le transport sur place, les visites ou les hôtels. Vous avez l’habitude 🙂

Quel prix ?

Mon voyage coûte 1680€ TTC (sans les vols France-Inde). Ce prix comprend les hébergements, les activités, les visites, deux vols domestiques, les transports avec véhicule privé et chauffeur anglophone, une carte SIM indienne (pratique et rassurant sur place!), et une conciergerie francophone 24/7.

Sachez que le prix d’appel pour ce circuit de deux semaines au Rajasthan est de 1 200€ avec des hôtels de catégorie standard. Si l’Inde vous tente, vous pouvez aller sur le site de l’agence Carnet de voyages et voir tous les circuits proposés dans le nord ou le sud de l’Inde (Kerala, Rajasthan…), ou discuter des autres possibilités (Madya pradesh et Uttar Pradesh). Le sur-mesure est possible en fonction de vos envies et de votre budget.

Comment y aller ?

En avion! C’est plus rapide qu’en bateau! 🙂 Personnellement, je suis partie de Nice. J’ai donc opté pour le comparateur de vol Liligo pour trouver mon vol au meilleur prix, et dans les meilleures conditions: en résumé, sans qu’il n’y ait 18 escales et en partant de Nice.

Sur Liligo, j’ai ainsi trouvé plus compagnies qui proposaient des vols aller-retour à moins de 500€/personne, en m’y prenant un mois avant le départ. Ce qui est donc plus que raisonnable, avec une compagnie de premier ordre. Pour ma part, j’ai opté pour une compagnie du moyen-orient pour environ 450€/personne.

 

5 réponses sur “Inde : Itinéraire de deux semaines au Rajasthan, avec le Taj Mahal”

Laisse nous un commentaire et gagne (peut-être) 1 milliard de dollar ;)