Voyager avec un bébé de 0 à 6 mois : 20 choses à savoir

Comment voyager avec un bébé ? À quoi doit-on penser ? Que dois-je emporter lors d’un voyage en avion avec un bébé ? Quels documents dois-je avoir ?

Lorsque l’on devient parent, c’est normal, les questions sont nombreuses à ce sujet. On entend une foule de choses sur le fait de voyager avec un bébé et l’on a parfois du mal à démêler le vrai du faux…

Vous avez prévu de voyager avec un bébé pour la première fois ? Une chose est sûre : beaucoup de monde sera prêt à donner son avis ! Donc, ce que je peux vous dire pour commencer, c’est : faites-vous confiance.

Il n’y a que vous qui connaissez parfaitement votre bébé, comment il se sent et ce qui est le mieux pour lui. Dans cet article, je vais donner quelques conseils pour voyager avec un bébé.

Il y aura des informations factuelles, qui sont de l’ordre du pratique : pour voyager en avion avec un bébé, il faut une pièce d’identité par exemple. Mais il y aura aussi mon partage d’expérience.

Je ne dis pas que c’est la meilleure solution, ni la seule, mais uniquement que c’est ce qui fonctionne pour nous !

voyager avec un bébé

Notre expérience en voyage avec un bébé

De notre côté, nous avons voyagé très vite avec Charlie, un bébé qui n’avait aucun problème de santé, donc aucune contrainte.

Pour commencer, nous sommes partis en week-end en voiture autour de chez nous lorsqu’il avait 15 jours. Puis, nous sommes allés en Polynésie française quand il avait 2 mois, à Nendaz en Suisse, à Milan, et en Grèce, à Santorin, quand il avait 5 mois. Et enfin à Lisbonne, au Portugal, quand il avait 6 mois.

À 6 mois, il avait donc pris la voiture sur des longs trajets, des longs courrier en avion, le train, mais aussi le bateau et même l’hélicoptère. Et, par bonheur, tout s’est toujours bien passé. Je vous partage notre experience plus en détail ci-dessous.

1. Voyager avec un bébé : tout ne sera pas parfait !

Pour les parents, il faut savoir que ça ne sera pas comme avant. On voyage différemment, on s’organise un peu plus, on fait parfois moins de choses, on loupe quelques couchers de soleil… Mais en aucun cas ce ne sera « moins bien » qu’avant.

Un voyage avec un bébé ne sera donc pas « parfait ». Après quelques voyages en France et à l’étranger, la première chose que j’ai apprise, c’est qu’il faut lâcher prise. Tout ne sera pas idéal, comme à la maison, mais ce n’est pas grave.

Si bébé fait une sieste un peu plus courte, qu’il passe une journée avec un pyjama taché, ou qu’il loupe un bain, ce n’est pas la fin du monde au fond ! Pour des détails comme ceux-là, je pense que l’on peut s’autoriser des exceptions à l’extérieur. 

Alors à ceux qui hésitent à se lancer, je vous dis tout simplement que c’est possible, et que l’on peut vivre de très beaux moments avec nos bébés. Il faut juste ne pas comparer, et se dire que ce sera différent… Et souvent en bien. En plus, avec toutes les photos de votre bébé, vous aurez de magnifiques souvenirs !

2. À partir de quand voyager avec un bébé ?

Réponse un peu bateau mais… Quand vous le sentez ! De notre côté, nous sommes partis en week-end pour la première fois lorsque Charlie avait 15 jours.

C’était un bébé qui n’avait aucun problème, dormait normalement pour son âge,  mangeait très bien, donc on l’a senti assez vite. On est allés en Camargue, à 2h de chez nous, une destination simple, et en voiture. D’ailleurs, pour une première fois, la voiture a un côté assez rassurant puisque l’on peut emporter plein de choses… Au cas où !

Lorsque bébé est petit, c’est assez « facile » puisqu’il dort une grande majorité du temps, et qu’il a surtout besoin de ses parents. Donc si vous n’avez aucune contre indication médicale, n’hésitez pas à partir avec un bébé.

En revanche, si votre bébé a quelques soucis de santé ou autre, le mieux sera évidemment de poser la question a votre pédiatre qui pourra fournir la réponse la plus adaptée en fonction de la situation.

En grandissant, cela risque d’être un peu plus « sport » même si cela reste tout à fait faisable. Quand ils se mettent à marcher, et qu’il faut les occuper, c’est une autre histoire. Donc profitez tant qu’ils sont tout petits !

3. Comment choisir une destination « kid’s friendly » ?

Premièrement il y a les basiques : la sécurité et la santé. On choisit une destination où il n’y a pas de maladie infantile mortelle, pas de guerre, de températures extrêmes…

On essaie aussi d’avoir accès à un système de soin convenable en cas de problème. Mais aussi de faire attention aux temps de trajets vers les hôpitaux (ne pas être à 8h en voiture du premier hôpital par exemple).

Lors de notre voyage en Polynésie, lorsque Charlie avait 2 mois, nous avons exclus les îles trop isolées où il n’y avait pas de médecins. On a aussi fait attention à se retrouver le plus possible dans des endroits où il y a du réseau. C’est personnel mais cela nous rassure de pouvoir joindre un proche ou un médecin par exemple en cas de souci.

Une application pour joindre un médecin

À ce sujet, sachez qu’il existe des applications pour joindre des médecins français en cas de séjour à l’étranger. Dans un pays où vous ne parlez pas du tout la langue, cela peut être pratique.

Il existe par exemple les applications : Ask Biloba (Consultations pédiatriques) Livi, Qare, HelloCare…

Pour un voyage avec un bébé de moins de 6 mois, vous avez ensuite carte blanche sur la destination. Il n’y a pas vraiment d’animation à prévoir, pas de passage au parc pour jouer… Cela facilite les choses ! Alors qu’en grandissant il faudra prendre en compte ces derniers points.

4. Les deux accessoires indispensables pour voyager léger (selon moi)

Là encore, pour ce point, nous vous parlons de notre expérience personnelle. Donc si un élément fonctionne très bien avec votre bébé (et qu’il n’est pas immense), prenez-le.

Voici quels ont été nos deux éléments indispensables pour voyager avec notre bébé pour ne pas s’encombrer.

  • Une écharpe

La poussette peut-être très pratique, c’est vrai. Mais il faut avouer que l’écharpe ne prend de place ! Cela peut-être bien utile dans de multiples circonstances lors de votre voyage avec bébé, notamment quand il est tout petit.

Non seulement l’écharpe permet d’avoir le bébé contre soi, et qu’il soit rassuré par exemple… Mais en plus, vous pourrez vous balader librement et il pourra s’endormir tranquillement contre vous.

C’est pratique aussi, si vous voyagez dans une ville ou une destination avec beaucoup de marches ou de pavés comme à Lisbonne, que nous avons visitée avec notre bébé. Là, vous vous remercierez d’avoir pris l’écharpe ou le porte-bébé !

  • Un matelas à langer nomade

Un accessoire très pratique en voyage ! On l’a acheté avant de partir en Polynésie et depuis on l’emporte partout.

Sincèrement, le matelas à langer nomade est l’accessoire que l’on a le plus utilisé depuis sa naissance. C’est pratique pour le bébé, car le matelas permet de le poser sur une surface plane et propre, que ce soit à l’extérieur, en voiture, etc.

Et c’est pratique aussi pour protéger l’endroit où vous le posez d’éventuelles salissures, que ce soit sur un lit, une table ou autre. Ce qui est rassurant quand on part en excursion toute une journée par exemple.

Le matelas est pliable et lavable. Je l’ai acheté 41,99€ chez Orchestra, mais il existe peut-être des modèles similaires dans d’autres magasins ou sur d’autres sites ! Je vous mets le modèle ici (je ne touche pas d’argent via ce lien).

5. Quelles affaires prendre pour son bébé pendant un trajet

Lors d’un trajet en train ou en avion (voire même en voiture), il est important de prévoir un petit sac à langer, dans lequel vous mettez les affaires de bébé en cas de besoin. Il y a bien sûr les médicaments ou accessoires, mais je vous parle plutôt ici des vêtements.

De notre côté, on veille à avoir toujours avec nous des vêtements de rechange. En plus de sa tenue, je vous conseille de prendre deux bodys et deux pyjamas en plus.

Sur des longs courriers, cela nous est déjà arrivé qu’il salisse deux tenues… Il a terminé emmailloté dans l’une de nos vestes ! Mieux vaut être large quand vous avez une dizaine d’heures devant vous.

On essaie également d’être large sur les couches. Nous prenons en général 7/8 couches avec nous, afin de voir venir pendant le trajet et à l’arrivée. Imaginez que votre valise soit perdue et que ce soit un dimanche… Vous serez bien contents d’en avoir d’avance (oui je sais, j’imagine le pire).

En plus des couches, vous pouvez prendre un paquet de lingettes plein (chez nous, nous n’en utilisons pas, mais en voyage on fait au plus pratique). Pour finir, on a toujours une ou deux bouteilles d’eau, cela peut toujours servir, que ce soit pour boire ou pour laver…

6. Qu’emporter comme matériel de puériculture en voyage ?

La première chose que je peux vous conseiller, c’est de voyager… Léger ! Certes, il faut quelques équipements pour voyager avec un bébé, mais il ne faut pas non plus se surcharger, notamment si vous prenez l’avion ou le train. Avant 6 mois, les bébés ne sont pas encore très lourds, donc l’on peut parfois se contenter de peu.

Pour notre premier voyage avec Charlie, quand il avait 2 mois, en Polynésie, nous sommes partis uniquement avec une écharpe de portage. Il était contre nous tout le temps, il faisait ses siestes n’importe quand, c’était très pratique.

Des voitures de location avec cosy

Pour les transports, nous avons loué des voitures avec un cosy. Il est possible d’emporter le sien en voyage (même en avion), mais vous serez alors plutôt chargé entre le siège et les bagages…

Le côté pratique du cosy ? Vous pourrez le détacher de la voiture et vous en servir pour poser votre bébé dans d’autres endroits. On le prenait par exemple sur les bateaux et il pouvait dormir tranquillement dedans ! J’ai trouvé ça très pratique.

La seule chose que je regrette, c’est peut-être de ne pas avoir pris alors de poussette pour le poser au restaurant à côté de nous…

En revanche, à 4-5 mois, la poussette m’a semblé quasiment indispensable lors de longues promenades. C’est un bon gros bébé, et on ne se sentait plus de le porter toute la journée (en plus de notre matériel photo et vidéo à chaque fois pour nos reportages).

S’adapter à la destination

Pensez aussi à prendre le matériel adapté à votre destination. Je vous citais plus haut l’exemple de notre séjour à Lisbonne où nous aurions dû prendre un porte-bébé plutôt qu’une poussette.

En Grèce, à Santorin, nous avons utilisé uniquement le porte-bébé. Il y avait des marches partout, la poussette n’aurait servi à rien. Donc si vous partez en ville, essayez de savoir comment celle-ci est faite pour faire votre choix.

Si vous partez dans la nature, et prévoyez des randonnées, le porte-bébé ou l’écharpe sera votre meilleur ami !

Lit bébé et baignoire

Côté couchage, la plupart des hôtels ont des lits bébé, donc le plus simple est de ne pas s’encombrer, et de choisir directement des établissements qui sont équipés. Vérifiez-le avant de réserver. Pour les locations, si ce n’est pas indiqué, demandez au propriétaire.

Côté salle de bain, il est plus rare de trouver des établissements avec une baignoire pour bébé… Même si là encore j’ai parfois été surprise, puisque dans certaines maison d’hôtes ou bed & breakfast, ça se trouve !

Ici aussi nous choisissons souvent la facilité et nous adaptons aux lieux. Nous le lavons dans la baignoire quand il y en a une, ou bien dans le lavabo quand il est assez grand, ou encore dans nos bras si il n’y a qu’une douche. On fait au plus simple ! Tant que cela reste exceptionnel…

Si vous partez dans une grande ville, vous trouverez parfois des systèmes de location de matériel de puériculture. Cela peut être une solution… Vous pouvez par exemple louer une poussette pliable comme la yoyo juste pour votre voyage (sachant qu’à l’achat, elle est assez chère!).

La plupart du temps vous pouvez faire louer le matériel directement sur votre lieu de vacances (quand c’est en France).

7. Qu’emporter comme médicaments avec un bébé en voyage – La trousse de secours de voyage ?

Pour cette catégorie, cela dépend de votre bébé. Il ne faut pas hésiter à vous renseigner auprès de votre pédiatre (c’est ce que nous avons fait).

Pour Charlie (qui n’a absolument aucun problème depuis sa naissance), nous partons à chaque fois avec :

  • du Doliprane bébé en cas de douleurs
  • du Camilia pour les dents en cas de poussée dentaire
  • des suppositoires Weleda ici aussi pour les dents
  • une solution de réhydratation pour bébé en cas de diarrhée (mais pour le coup nous n’en avons jamais utilisé)
  • de la crème en cas de fesses rouges
  • du sérum physiologique
  • un antiseptique local au cas ou (qui peut aussi servir aux parents d’ailleurs).

8. Quelles affaires pour partir au soleil avec un bébé ? 

Pour notre voyage en Polynésie, nous nous sommes beaucoup questionnés car notre bébé avait deux mois et demi. Entre la chaleur, le soleil, les moustiques… Nous nous sommes demandés quels étaient les choses à ne pas oublier pour partir au soleil.

Au final, les essentiels selon nous :

  • de la crème solaire pour nourrisson
  • des lunettes de soleil (nous avons pris des Izipizi, on trouvait le modèle sympa)
  • de l’anti-moustique. Seulement faites attention, demandez bien conseil à votre pharmacien. Personnellement, je n’ai pas trouvé d’anti-moustique que l’on pouvait mettre sur la peau de bébé avant ses 3 mois. Donc on le mettait sur un paréo que l’on enroulait autour de lui quand il y avait des moustiques.
  • un paréo. Malgré la crème solaire pour bébé, nous ne l’exposions jamais, ou presque, au soleil. Pour cela, le paréo est super pratique et assez léger.

9. Quelle affaires pour partir au froid avec un bébé ? 

Pour le froid c’est plus simple, puisqu’il suffit « juste » de beaucoup le couvrir. Lors que nous sommes partis à Nendaz en Suisse pour une semaine de ski, voici ce que nous lui mettions lorsqu’il avait quatre mois :

  • un body manches longues
  • un pyjama en polaire
  • une combinaison de ski
  • un bonnet
  • une couverture pendant les balades en poussette.

Au final, il n’a jamais eu froid. Si vous cherchez des vêtements techniques, ils en vendent pour les bébés chez décathlon, avec des genres de sous-pull par exemple.

Aussi, si vous partez au ski, pensez à prendre des lunettes de soleil, la réverbération peut-être assez violente…

10. Comment faire pour les couches et la nourriture en voyage ? Acheter sur place ou pas ?

Sur votre lieu de vacances, il y a forcement des bébés, vu qu’on en trouve partout sur notre jolie planète ! Donc vous trouverez certainement des couches et de la nourriture. Mais pas forcement la même qu’en France, et c’est surtout à cela qu’il faut faire attention.

Si vous avez une marque de couches fétiche, et que vous ne voulez pas en utiliser d’autres, il vaut mieux les apporter (mais 15 jours de couches… Ça peut prendre énormément de place dans une valise!). De notre côté, si c’est pour 3/4 jours, on apporte les couches avec nous. Si c’est pour plus, on achète sur place.

Concernant la nourriture, Charlie a été allaité exclusivement jusqu’à 6 mois, rien de plus pratique en voyage. On a toujours ce qu’il faut, et c’est toujours à température !

Pour ceux qui donnent du lait en poudre, je vous conseille de l’emporter avec vous, parce que vous ne trouverez peut-être pas la marque que vous avez l’habitude d’utiliser chez vous, et pour le coup, ça risque de déranger bébé…

11. Comment faire manger bébé en voyage s’il est diversifié ?

En voyage, on ne se complique pas la vie. Depuis qu’il a 6 mois on achète des petits pots. À la maison, on lui cuisine ses purées, mais en déplacement, pas du tout !

Donc on lui donne des petits pots, que l’on fait réchauffer. Que ce soit au restaurant, dans le train, dans l’avion, dans les chambres d’hôtes… Il y a toujours une solution pour les faire chauffer.

Même à l’hôtel, si besoin, nous utilisons la bouilloire. On remplit une tasse d’eau bouillante, et on met le petit pot dedans pour le réchauffer un peu. Si nous sommes sur la route, on lui donne a température ambiante (en voyage, rien n’est grave).

Pour ceux qui ont débuté la diversification, vous pouvez prendre quelques pots pour le voyage ou voir sur place. Après, tout dépend de ce que vous lui donnez (bio ou non, légumes, fruits…) et du lieu de votre séjour.

À titre d’exemple, si vous lui donnez un petit pot bio à la courge, vous aurez sans doute plus de chance d’en trouver aussi en Allemagne plutôt qu’en Chine…

12. Comment gérer les siestes de bébé en voyage ?

Cela va dépendre de l’âge de votre bébé. Les premiers mois, ils n’ont pas du tout de rythme, et dorment quasiment n’importe quand, donc c’est presque « facile ».

En grandissant, ils se calent un peu plus. Pour respecter aux mieux son rythme, depuis qu’il a 3/4 mois, nous anticipons le planning de la journée pour qu’il colle à ses siestes.

Par exemple, pour la sieste du matin, on prévoit une balade en poussette, ou en porte-bébé de 2h parce qu’on sait qu’il dormira. Si on a un trajet à faire dans la journée, on le prévoit sur la 2ème sieste, comme ça il dormira en voiture.

C’est à vous de voir, car c’est vous qui connaissez votre bébé, et vous savez comment il a l’habitude de dormir. Le tout, c’est d’accepter de perdre parfois un peu de temps…

Ils ne seront pas si petit toute la vie, donc si on doit attendre 30min ou 1h qu’il se réveille pour faire quelque chose, alors on attend. Sauf si vous risquez de rater votre vol évidemment…

voyager avec un bébé

13. Voyager en avion avec un bébé

Il y a beaucoup de questions lorsqu’on prend l’avion avec un bébé. Quels papiers d’identité doit-il avoir ? Que peut-on prendre avec nous ? Comment ça se passe pendant le vol ? Quel est le tarif pour un bébé ? 

Selon les pédiatres, il faut attendre que bébé ait 15 jours. Mais de toutes façons, vous aurez du mal à obtenir les papiers de votre enfant avant, donc la question ne se pose pas plus tôt.

Il n’y a pas d’obligation au niveau des vaccins (sauf peut être sur certaines destinations, mais cela ne dépend pas de l’âge de bébé). Ce qu’il faut retenir c’est que vous pouvez prendre l’avion avec votre bébé très rapidement.

Cependant il faut faire attention à quelques détails pour que tout se passe au mieux. Je vous en parle plus longuement dans l’article dédié à ce sujet (qui arrive bientôt), avec toutes les questions qui concernent le voyage en avion avec bébé.

À noter que les vols longs courrier sont souvent gratuits ou à très bas coûts (10% du montant) pour les moins de 2 ans, tant qu’ils voyagent sur vous. Cela motive à voyager tant qu’ils sont petits !

Concernant les moyens courrier, cela dépend des compagnies aériennes, mais souvent les vols ont un prix fixe. Par exemple, les billets bébé peuvent être à 29€ peu importe la destination… Mais il faudra vérifier sur le site de la compagnie que vous souhaitez prendre.

14. Comment gérer le jetlag avec un bébé ?

De ce côté là, malheureusement, les bébés ne sont pas tous égaux ! Lorsque nous sommes arrivés en Polynésie, Charlie s’est calé à l’heure Polynésienne dès le premier jour, alors que nous avions un décalage de 12h.

Au retour, il a mis 10 jours à se remettre sur l’heure française, avec des réveils entre 2/3h et 7h du matin. Dur dur pour les parents… Surtout que nous avions déjà du mal à nous remettre nous-mêmes !

Selon les pédiatres, les bébés mettent généralement 2/3 jours à se remettre sur le rythme. Mon conseil : soyez patient et essayez de faire des siestes pour récupérer.

Essayez de caler bébé sur les nouveaux horaires (repas aux bonnes heures) et siestes à la lumière en journée pour qu’il comprenne que ce n’est pas la nuit. Pensez aussi à mettre un réveil le matin pour vivre sur la bonne plage horaire.

15. Prendre le train avec un bébé 

En France, le train est gratuit pour les enfants jusqu’à 4 ans, dans la mesure ils restent sur vous et n’occupent pas de place assise.

Si vous voulez une place pour votre bébé (pour pouvoir le prendre dans son cosy par exemple, ou tout simplement poser des affaires), le tarif sera de 9€ peu importe le trajet, ce qui est très interessant!

Pour changer bébé, il y a très souvent une table à langer dans le train. On trouve même des nursery dans les TGV, qui sont chauffées pour un maximum de confort.

Mon petit conseil si votre bébé ne tient pas trop en place ? Si vous ne savez plus trop quoi faire et êtes mal à l’aise, allez au wagon bar. Là-bas, il est autorisé de parler, de faire plus de bruits et il y a plus d’espace pour le balader ou le mettre dans une petite poussette !

C’est ce que j’ai fait lors d’un trajet de 5h en TGV, et je dois dire que nous étions bien contents de pouvoir passer du temps dans ce wagon bar… Plus à l’aise disons que dans notre siège avec les personnes autour de nous qui veulent parfois dormir ou travailler.

16. Où dormir en voyage avec un bébé ? Hôtel ou location?

Tout dépend du rythme de votre bébé, mais souvent ces petits bébés se couchent tôt, avant que l’on aille manger, ce qui nous bloque un peu…

C’est pourquoi, de notre côté, nous privilégions depuis qu’il a 4-5 mois les locations type Airbnb pour pouvoir l’endormir, et ensuite nous faire à manger. Ainsi, on ne se retrouve pas bloqués.

Lorsque nous dormons à l’hôtel, on se fait livrer à manger le soir ou on prend à emporter. Ici, chacun fait comme il l’entend, mais de notre côté, nous préférons ne pas chambouler son rythme le soir, les nuits sont déjà assez compliquées comme ça !

voyager avec un bébé

17. Quels papiers officiels pour voyager avec un bébé ?

Pour voyager hors de France avec votre bébé, vous allez avoir besoin de papiers d’identité.

Pour prendre l’avion, une carte d’identité en Europe, ou un passeport vous sera forcement demandé. Pensez à commencer les démarches le plus tôt possible si vous souhaitez obtenir les papiers d’identité de votre bébé rapidement.

Ces démarches peuvent être parfois assez longues. En ce moment, suite au covid, on peut mettre plus de 2/3/4 mois pour obtenir les papiers d’identité, le plus long étant d’avoir un rendez-vous à la mairie…

Si vous souhaitez partir en Europe en voiture, en train ou en avion, il vous faudra la pièce d’identité de votre bébé. Ailleurs dans le monde, il vous faudra un passeport. Difficile donc de partir avant quelques semaines.

18. Comment gérer les trajets en voiture avec un bébé ?

Ici aussi, tout est une question d’anticipation et d’organisation. Pour les petits trajets, d’environ 2/3h, essayez de les prévoir sur les temps de siestes. De cette façon, bébé ne s’en rendra pas vraiment compte. Pour les trajets plus long, il faudra vraiment des temps de pause.

Par exemple, nous sommes partis en Suisse avec Charlie lorsqu’il avait 4 mois. Il devait y avoir 5h30 de route. Sauf qu’au final, avec les bouchons c’est devenu 7h, et avec les pauses quasiment 9h. Donc si vous devez arriver avant une certaine heure, prévoyez un peu de marge…

Jusqu’à 6h de route cela s’est à peu près bien passé, mais la dernière heure a été rude. Je précise que pour que cela se passe bien, on l’occupe pendant les temps d’éveil. On lui donne des jouets, on lui chante des chansons, etc.

Si vous souhaitez être rassurés lorsqu’il n’y a personne à l’arrière, vous pouvez acheter un miroir pour voir votre enfant à l’arrière de la voiture (ils en vendent dans les magasins type FeuVert, Norauto…). Les sièges auto avant 6 mois étant tournés vers le coffre, ce sera certainement plus rassurant de le voir.

L’arme fatale pour calmer les bébés étant… Les comptines (à votre plus grand bonheur je sais). Mais la vérité, c’est qu’avec « ainsi font font font les petites marionnettes » 18 fois d’affilés, on arrive souvent à échapper à la crise !

voyager avec un bébé

19. Doit-on prendre une assurance pour voyager avec un bébé ?

Si vous avez une Carte Européenne d’Assurance Maladie, votre bébé sera couvert en Europe, cependant, cela ne veut pas dire que vous n’aurez pas d’avance de frais à faire. Chaque pays ayant son système de santé, il faut parfois payer directement.

Si vous avez réservé votre voyage avec votre carte bleue, vous bénéficiez de l’assurance de celle-ci. Il faudra alors vérifier les plafonds de paiements selon le pays où vous vous rendez.

L’assurance voyage n’est donc pas obligatoire, mais peut vous être utile selon la destination, notamment certains pays étrangers, pour les rapatriements, les frais de santé ou divers, etc.

20. Voyager avec un bébé, ça rend sociable !

Quand vous voyagez avec un bébé, vous n’êtes plus jamais seuls. Les gens vous sourient, vous demandent si tout va bien. Parfois, on offre même des cadeaux à votre bébé ! Les enfants viennent vous voir, discutent… Et ce, toujours avec bienveillance. Bref, un bébé, ça rend sociable !

voyager avec un bébé

Pour finir, souvenez-vous que partout dans le monde, il y a des bébés donc il y aura surement une solution. Les gens sont toujours prêt à aider quand il s’agit d’un problème avec un enfant 🙂

Laisser un commentaire (Ça fait toujours plaisir!)